Mark Ritson : Amazon illustre parfaitement pourquoi les grandes marques doivent faire de la publicité

Le professeur en marketing Mark Ritson est chroniqueur chez Marketingweek.nl et partage régulièrement son opinion sur toute chose liée au marketing. Cette fois, il s’exprime à propos du revirement d’Amazon.  La société d’e-commerce américaine figure aujourd’hui tout en haut de la liste des dépenses publicitaires mondiales, malgré le scepticisme dont a fait preuve son fondateur, Jeff Bezos, face à la publicité. Ici, vous trouverez une résumé de l’article d’opinion de Mark Ritson publié sur Marketingweek.com.

Amazon est un drôle de champion dans le domaine de la publicité. C’est une entreprise qui, simultanément, gagne de l’argent avec les publicités et en dépense. Tandis que cette année, elle a libéré 11 milliards de dollars pour faire la publicité de ses produits, elle a même encaissé encore plus d’argent des sociétés qui l’ont payée pour promouvoir leurs produits via la plateforme toute puissante. Cependant, la raison principale pour laquelle Amazon semble former une correspondance insolite avec la publicité vient du fait qu’avec Tesla, l’enseigne est perçue comme l’exemple par excellence d’une entreprise qui n’a pas du tout besoin de faire de la publicité.

Plusieurs fois par jour, le technophile Jeff Bezos proclame sur Twitter que la publicité ‘est le prix que l’on paie pour avoir un produit ou service banal’. C’est une citation qui capte l’attention soutenue de ceux qui, en général, considèrent la publicité comme un anachronisme dans le monde du marketing moderne, celui de la data first-party, du contenu et du purpose. Ce sont ces mêmes gens qui soutiennent que Tesla ne doit jamais faire de publicité parce que ‘la demande est supérieure à l’offre’, ou qui haussent les épaules en voyant les entreprises faire la queue pour pouvoir faire de la publicité pendant le Super Bowl.

La puissance et l’impact des dépenses publicitaires
Bezos s’en est repenti en 2018, lorsqu’il a avoué à son personnel qu’il avait changé d’avis sur la publicité. Bezos, qui a une curiosité insatiable et est ouvert aux idées, a réalisé qu’Amazon était en train de changer, tout comme ses concurrents. L’entreprise disposait désormais aussi de produits pour lesquels il fallait faire de la publicité. Elle continuerait à se focaliser sur l’innovation client et produit, mais cette attention n’empêcherait plus la publicité de faire partie des plans elle aussi.

Bezos s’est aussi rendu compte du focus croissant de ses concurrents sur le succès d’Amazon. La grande majorité des dépenses publicitaires sont défensives, et Amazon a beaucoup à défendre. Avec des détaillants traditionnels – Walmart en tête – qui étendaient de plus en plus leurs propres possibilités en ligne à coups d’investissements publicitaires, Amazon se devait d’égaler ces rivaux.

Il se peut qu’Amazon soit une drôle d’entreprise pour figurer tout en haut dans le classement des dépenses publicitaires, mais l’enseigne est aussi un exemple important pour quiconque met en doute la puissance et l’impact des investissements publicitaires. Au vu de la croissance spectaculaire d’Amazon (même durant les mois marqués par le Covid-19) et de la nouvelle foi du CEO en la puissance de la publicité, elle pourrait conserver sa position de tout premier plan dans les 30 années à venir, à la tête de la table.

Ceci est un résumé de l’article d’opinion de Mark Ritson sur Marketingweek.com. Lisez l’article complet ici.

S’inscrire à la Newsletter

Related content

  • Play

    Le planificateur AttentionTrace™ : saisir l’attention pour les contacts vidéo

  • Play

    The global TV deck 2021

  • Play

    Quel est le coût de l’attention active ?

  • Play

    Media Investments 2020 : -15%

  • Play

    Plus de confiance dans les entreprises d’e-commerce grâce à la publicité radio et TV